Gala Strip raconte la relation sadomaso de Gala Fur avec un pervers polymorphe

Gala Fur réalise des courts métrages de fiction autour du BDSM. Rencontrer dans l’univers urbain des pratiquants de ces petits jeux cruels et voyager à travers le monde pour y chercher l’insolite lui procurent des émotions fortes. Elle vit à Paris où elle a publié à La Musardine deux romans : Séances et Les Soirées de Gala, ainsi que deux livres dans la collection Osez, et co-dirigé avec Wendy Delorme le recueil de nouvelles féminines In/soumises.
Gala Fur présente ainsi, Gala Strip, un de ses ouvrages qui fait aujourd’hui référence dans le monde de la domination féminine : « Gala Strip raconte ma relation sadomaso avec un chanteur pop que je n’ai jamais réussi à soumettre, en dépit de la fréquence de mes visites dans la villa où il vivait reclus cette année-là. Celui que j’appelle Chris Malle est un pervers polymorphe dans mon genre. Gala Strip montre aussi ce que sont devenues les soirées SM et fétiches dix ans après Les Soirées de Gala. La vulgarisation du SM a transformé l’ambiance. Le pousse-à-jouir tient le haut du pavé des clubs devenus des lieux de commerce du fantasme. Outre les dessous de mon histoire avec le chanteur, ce récit met en scène des épisodes de ma vie privée avec des filles ou des femmes bisexuelles. En effet, les soumises ont en quelque sorte volé la vedette aux soumis. »

Un premier extrait
« Elle m’entraîna par le coude en direction de la porte, arc-boutée sur ses talons. La nuit était sombre. Aucun réverbère n’éclairait la ruelle. Mes yeux s’accoutumèrent peu à peu à la pénombre. Je scrutais la blancheur lunaire de son visage, dans le renfoncement d’un portail. Lou palpitait devant moi comme un lièvre pris au piège. Elle attendait, l’oeil exalté, la lèvre craintive, irrésistible. Énervée, je la giflai à toute volée. C’était la première fois que je giflais une femme. Elle baisa le dos de ma main avec précipitation.
– Oh ! Merci ! Merci !
A la seconde claque, je réalisai que j’y prenais du plaisir. »

Un second extrait
« Sylvain a le physique d’un Don Quichotte. Doté de la sagesse visionnaire de Sancho Panza, il est au diapason de mes péripéties depuis mes débuts. Il avait vingt ans lorsque je lui ai mis le pied à l’étrier sans me douter qu’il allait devenir mon âme damnée, jeter de l’huile sur le feu pour attiser mes colères. Latex acidulé, perruque brune, talons de douze et plates-formes vernis noir le transforment en Nanette de Valois tandis que nous disposons nos pions face à face sur le tablier. Au fil des ans, Sylvain a développé un goût immodéré pour le travestisme, en parallèle à des tactiques originales au backgammon. Les dés servent à narguer le temps pour les joueurs compulsifs que nous sommes. Ce défi s’apparente aux jeux sadomasochistes en ce qu’il est paré d’une force de séduction diabolique aux yeux de ceux que le désir consume. Ce soir-là, Nanette tirait sur une Lucky Strike entre deux lancers de dés. Double cinq, double quatre, la chance était avec moi. Mauvais perdant, mon adversaire incrimina les alcools forts qui lui avaient torturé le foie la veille, à une fête sans cacahouètes ni buffet de sorte qu’à l’aube, il avait tapissé l’un des murs de l’appartement où l’on pendait la crémaillère. »

Paru aux éditions La Musardine, format broché, 209 pages.

Gala Strip de Gala Fur est disponible par correspondance et livraison gratuite [button color= »red » link= »http://www.sentimentmoderne.com/librairie/produit/gala-strip/ »]en cliquant ici[/button]

 

 

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés