Altesse, c’est un honneur d’être Votre moneyslave

ATTENTION ! Ceci n’est pas un récit érotique mais le témoignage d’une véritable relation moneyslave qui est susceptible de choquer, voire pire, bon nombres d’internautes.

Mieux et plus fort, plus extrême et plus dégradant que d’être un soumis ou un esclave il y la relation, fascinante et délicieusement contraire à la morale et aux pratiques BDSM classique, le moneyslavering (un terme anglophone que l’on pourrait traduire par « esclave payeur »). C’est ce que je suis, non pas par choix mais parce tout en moi est fait pour cela, je suis née pour n’être qu’une moneyslave. Je dis bien « une » car je suis pas un vrai mâle, les vrais mâles sont machos, hautains, prétentieux, conscients de leur supériorité et autoritaires, moi je là pour leur servir de pute, de chienne, de soubrette, de suceuse, de lécheuse, de trou à bites, de moins que rien, de conne et de fille facile. Je suis là pour les satisfaire et non pas pour mon plaisir, mon plaisir ne compte pas, personne n’y accorde la moindre importance, ni eux, ni moi et encore moins la femme dont je suis la moneyslave.
Son Altesse est la plus belle des femmes, il m’est interdit de la toucher, je ne la vois quasiment jamais et pourtant je ne vis que pour Elle, Son Plaisir, pour La Satisfaire, ne penser qu’à son bien-être et son bonheur dans tous aspects de sa vie. Son Altesse n’est pas née pour les corvées et pour travailler, c’est à moi que’incombent ces tâches lorsqu’elle m’ordonne de le faire : nettoyer, faire la lessive et surtout travailler le plus et le mieux possible pour gagner un maximum d’argent pour l’offrir à Son Altesse. Vous vous direz que Son Altesse profite de moi, je le sais, si vous trouvez cela parfaitement injuste et dégueulasse, je suis d’accord avec vous mais je suis une moneyslave et il est donc normal que Son Altesse me traite comme je mérite de l’être.
La plupart du temps, je ne vois pas Son Altesse durant plusieurs semaines voire plusieurs. Il n’y a pas d’amour entre, elle me méprise, je la dégoûte même parfois tant je suis tout ce qu’elle n’aime pas dans mon manque de virilité et de fierté, elle qui n’aime que les vrais hommes, les mâles alpha, pour elle je ne suis qu’une merdasse dont le seul intérêt est son pognon, sa carte bancaire, ses offrandes qu’elle exige de lui acheter pour les lui offrir en rampant jusqu’à ses pieds et là je dois me mettre à genoux, tout en baissant les yeux, pour la supplier d’accepter mon offrande du jour ou l’enveloppe remplie de billets banques.
Parfois elle m’autorise à faire chauffer ma carte bancaire en faisant les boutiques où elle parle fort, en me tutoiement (moi je la vouvoie tout aussi ouvertement), en se moquant ostensiblement de moi en m’appelant « pétasse’, « salope », « connasse », « chienne », « sale pute », « merde », « merdasse » ou autre selon son humeur, en me poussant à la caisse en m’ordonnant de payer en hurlant « tu ne sers vraiment qu’à ça, sale pute » (ce qui est exact). Elle le fait parfois tellement sèchement que certaines vendeuses s’offusquent, je leur confirme alors que je ne suis qu’une « merdasse », que je l’assume, que je suis pour payer et pour porter tous les paquets et les sacs, bien évidemment. Notre relation choque très souvent mais elle authentique.
Plus Son Altesse va loin, plus je la suis sans réfléchir, je fais ce qu’elle veut.
Nous passons de longues périodes sans nous voir, sans même nous téléphoner, je lui envoie des SMS et des emails pleins de respect et de dévotion, elle ne répond qu’à un message sur cinq voire sur dix par quelques mots très directs qui m’ordonnent de lui envoyer de l’argent immédiatement et en échange… strictement rien. C’est là que Son Altesse démontre qu’elle n’a aucun respect pour moi, je l’admire tellement quand je dois lui virer de l’argent, vite et sans attendre quoi que ce soit en retour de sa part, j’obéis et je paie car je honoré qu’elle ne me considère que comme sa moneyslave. Ce que je suis, dont elle use et abuse car elle en a pleinement le droit, moi sa moneyslave je n’ai que des devoirs envers elle.
Son Altesse règne et moi je ne suis qu’une stupide bonniche et une lopette qui fait la pute avec tous les mâles les plus tordus et les bizarres car ils paient plus cher une lopette qui fait dans les pratiques bien dégueulasses (je suis connue dans le milieu gay hard pour me laisser bien faire sans rechigner et spécialisée dans le crade, j’y suis à ma place) et c’est tout bénéfice pour Son Altesse.
Tout ce que je peux toucher, et encore les rares fois où Son Altesse accepte de voir sa grosse pute puante, ce sont ses bottes ou ses chaussures lorsqu’elles sont sales et ses semelles. Je les nettoie à la langue jusqu’à ce que cela brille, j’avale tout et Son Altesse s’en va (parfois cela se déroule en pleine rue) sans un mot, sans le moindre regard pour moi. Je ne peux que la vénérer en la regardant s’éloigner avec le fric et les offrandes.
Altesse, je Vous remercie de m’avoir acceptée comme moneyslave, je suis Votre moneyslave et Vous et Vous seule.

merdasse

Note de la rédaction : Vous pouvez donner votre opinion sur ce témoignage en ajoutant un commentaire positif, négatif et autre ci-dessous.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. Oui c’est normal de donner tout son fric à des Déesses. Je suis comme toi une pute de salope travesti.

  2. Je suis une pute travestie et je serai très heureuse d’appartenir à une Déesse qui m’exploitera. C’est notre rôle de pute de gagner beaucoup d’argent pour le donner à notre Déesse propriétaire de notre corps.

  3. Par ici les putes, venez vider vos poches en me donnant du cash, des cadeaux et payer mes factures.

  4. C’est vraiment n’importe quoi la plupart font ça pour ne pas bosser et n’éprouve pas de véritable plaisir. Autant aller voir une vrai pute dans ce cas !!!

  5. Déesse trop heureux (se) d’être sous votre protection et autorité. Oui je vais être placé sur les trottoirs pour améliorer votre train. Vous le savez que je n’ai plus le choix. Je me prosterne devant vous grande Déesse.

  6. Dominatrice black que je suis, j’aime avoir des moneyslaves merdasses et d’autres idiots qui croient que c’est juste une façon de se faire du fric. Personnellement je ne peux pas me retenir de mouiller quand je fais raquer un pigeon et les putains qui veulent raquer pour me prouver qu’ils m’admirent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

19 + 12 =