Votre conjoint ferait-il un bon soumis ?

Votre conjoint est-il prêt ?

Le mâle qui a la vocation et peut-être déjà le désir d’être soumis présente plusieurs caractéristiques :

  • Ce n’est pas un adepte forcené de la pénétration 3 fois par semaine.
  • C’est vous qui avez l’initiative dans le domaine sexuel
  • Il montre, par certaines de ses attitudes lors de vos ébats amoureux, la satisfaction et le désir d’être dominé
  • Il est sensible à certaines tenues en particuliers ( cuir, bottes, gants, bas …).
  • Il manifeste parfois ( mais pas assez régulièrement à votre goût) l’envie de vous faire plaisir (cadeaux, massages …)
  • Il s’occupe de certaines tâches ménagères …

Si votre homme possède certaines ou toutes ces caractéristiques, il ne fait guère de doute sur ses désirs inavoués. Il vous sera facile d’installer avec lui une relation de domination-soumission qui vous épanouira tous les deux.

Engager-vous les choses : deux solutions s’offrent à vous

  • Lui faire découvrir notre site et choisir ensemble un moment propice pour mettre en place de façon claire les règles de votre nouvelle relation.Cette solution n’est pas forcément la plus pertinente dans la mesure où vous vous privez de l’effet de surprise et de toutes les idées évoquées dans la salle de jeux.
  • Lui faire une petite séance de domination qui vous permettra ensuite de discuter du sujet et de poser les bases de votre relation amoureuse. Vous pouvez vous inspirer de mon expérience personnelle (voir rubrique quelques suggestions) mais faites-vous confiance !

Quelques règles à observer

Pour la Maîtresse :

  • Prenez soin de vous ! Maintenant que vous voilà débarrassée des tâches ménagères, il est de vous faire plaisir !
  • Le pouvoir exercé sur votre petit soumis dépend de votre séduction. Soyez attentive à votre apparence. La maîtresse en robe de chambre et bigoudis ce n’est pas gagné !
  • Il faudra périodiquement entretenir votre domination par le contrôle de sa libido. Vous êtes la seule juge mais évitez des périodes de sevrage trop longue.

Pour le soumis

  • Votre homme doit être puni si il ne respecte pas ses engagements ou si son comportement vous déplait. ( Mais vous verrez que c »est très rare). Il est très important que la punition soit clairement énoncée. La meilleure des punitions est la frustration. Attendez le moment propice, saisissez le fermement par la nuque (ou ailleurs …), ordonnez lui de se mettre à genoux et indiquez lui la durée d’abstinence que vous lui infligez. Mais d’autres punitions peuvent être imaginées en fonction de la faute de votre « petit soumis ».
  • Evidemment votre homme doit aussi soigner son apparence (et son hygiène) pour vous plaire. Imposer lui un régime !
  • Vous pouvez aussi affirmer son côté féminin en lui faisant acheter pour lui des dessous sexy ou en lui demandant de se raser le pubis ou les aisselles.

Le fétichisme

La plupart des hommes désirant être soumis sont fétichistes. La majorité n’est pas attirée en priorité par la nudité de la femme. Le soumis aime généralement la lingerie, les gants et les bottes en cuir , les bas. L’utilisation de ces objets vous aidera grandement à exercer un véritable contrôle tout en vous donnant personnellement un sentiment de puissance. L’achat d’une cravache peut s’avérer très utile. Son utilisation est pour moi surtout symbolique. Le fétichisme peut aussi s’exercer sur une partie du corps (les pieds de façon fréquente chez les soumis).

Un univers des possibles très large

  • La pratique d’une relation DS permet d’avoir une vie sexuelle beaucoup plus riche et diversifiée qu’une relation classique. Le degré de domination et de soumission dépend du tempérament des couples. Voici quelques suggestions mais là encore triez, modifiez en fonction de vos souhaits et surtout faites preuve d’imagination !
  • L’ emprise sur votre mâle peut-être entretenue par des de petits gestes dans votre vie quotidienne. Il m’arrive par exemple de lui caresser fermement le cou ou la nuque pendant qu’il me prépare un bon petit plat, de laisser négligemment mon pied près de son sexe, de vous habiller pour lui plaire sans lui permettre de le toucher, de lui faire cirer mes bottes, de jouer avec ses tétons, de lui donner des ordres en associant un à un mot qui affirme ma domination (esclave, soumis, larve, lopette, chienne, petite pute…)
  • Dans la chambre, ordonnez qu’il vous masse les pieds et ordonnez-lui de vous les baiser. Imposez-lui aussi fréquemment de vous satisfaire avec la langue, ses doigts ou un sextoy. Résultat : il est encore plus amoureux et serviable que d’habitude ! Bâillonnez-le avec un tissu de satin ou maintenez-lui la bouche pour l’empêcher de crier. Autorisez-le parfois à se masturber pendant que vous le stimulez par des caresses, des petits coups de cravache. Si il est sage, il peut éjaculer sur vos bottes ou vos bas mais c’est évidemment lui qui lave ! Ligotez-le fréquemment. Attachez-lui le pénis avec un de vos bas, serrez gentiment et jouer avec son gland : vous verrez le résultat ! Toutes ces pratiques de domination douce (il en existe des bien plus sévères) peuvent être associés à des jeux de rôle amusants et excitants.

banniere-nuitgirlpower-simple

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés