L’écrivain qui a donné son nom au masochisme

Écrivain prolifique, immensément célèbre de son vivant, Leopold von Sacher-Masoch (1836-1895) doit aujourd’hui sa notoriété à son indiscutable chef-d’oeuvre, La Vénus à la fourrure (adapté au cinéma par Roman Polanski en novembre 2013), ainsi qu’à la réduction de son nom à une perversion sexuelle : le masochisme. Nombre de ses récits mettent en scène des femmes dominatrices et cruelles qui réduisent à leur merci, souvent à coups de fouet, des amants qui ont accepté de leur être entièrement soumis, romans scabreux qui s’inscrivent dans le contexte provincial et prude de l’Europe germano-slave du début du XXe siècle. Mais la part érotique, obsessionnelle et proprement  » masochiste  » de ces textes ne résume pas l’ensemble de l’oeuvre de Sacher-Masoch. Celle-ci reste aujourd’hui en grande partie méconnue :  » une quarantaine de romans, essais, nouvelles, ayant vocation à composer une fresque historique, philosophique et allégorique de l’humanité « , rappelle Cécile Guilbert dans sa préface en soulignant la modernité et l’originalité d’un auteur dont elle explore aussi la destinée très complexe, marquée par des expériences amoureuses similaires à celles de ses héros. Ce volume regroupe, outre La Vénus à la fourrure, un autre de ses meilleurs romans, La Pêcheuse d’âmes, ainsi que dix-neuf contes ou récits, regroupés dans Les Batteuses d’Hommes, La Pantoufle de Sapho et Le Cabinet noir de Lemberg et dont beaucoup étaient devenus introuvables. Il constitue le premier ensemble consacré à ce romancier hors normes, qui traite des sujets les plus scandaleux dans un style dépourvu de toute obscénité, d’une limpidité et d’une simplicité qui le rendent accessible au plus grand nombre. Un romancier qui fait aussi oeuvre de visionnaire en montrant comment l’émancipation féminine est appelée à bouleverser les rapports entre les sexes.

Découvrez ses oeuvres maîtressses (833 pages) en cliquant ici : http://amzn.to/2dNFeEF

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

sept + 3 =